logo Winckler’s Webzine
Le site personnel de Martin Winckler
logo

 Sommaire | Edito | In italiano | Courriers et contributions | Contraception et gynécologie | Radio et télévision | Lectures | Mes Bouquins | Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... | WebTV | Être un(e) adulte autiste...
Recherche


IMPORTANT : Je ne REPONDS PLUS aux questions sur la contraception, la sexualité, la grossesse, les règles...

Voir aussi :

A la Une
- La maltraitance médicale est (vécue comme) un viol
- Touche pas à mon prépuce !!!
- Je n’ai pas (encore) d’enfant. Puis-je utiliser un DIU ("stérilet") ?
- Contraception, IVG, ligature de trompes, accouchement, respect des patientes : en 2013, en France, il y a encore beaucoup à faire pour que les femmes soient bien soignées
- #PrivésdeMG — Médecine générale : dernier arrêt avant le désert
- Souvent, soigner c’est facile
- Le refus de contraception est un viol !
- "3 millimètres "
- Aidons les citoyen(ne)s qui ne veulent pas avoir d’enfant à exercer leur liberté !!!!
- Au vingt-et-unième siècle, un trop grand nombre de médecins français continuent à maltraiter les femmes

Courriers et contributions >


France, Etat de guerre
par Snarkk
Article du 6 octobre 2010

En Octobre 1970, à la suite de deux enlèvements perpétrés par le FLQ (Front de Libération du Québec) le gouvernement du Québec et le gouvernement fédéral du Canada décrétaient la loi martiale. L’armée procédait à des arrestations arbitraires à Montréal et enfermait sans motif, sans avocat, pendant plusieurs jours 500 personnes, dont un certain nombre d’adolescents qui avaient juste eu le tort de se trouver au mauvais endroit ce jour-là. Quarante ans plus tard, en Octobre 2010, au cours des émissions de commémoration, encore ébranlés par ce déni de la démocratie dans un des pays les plus démocratiques de la planète, les témoins disent "Plus jamais ça".

En Octobre 2010, en France, on est toujours au 20e siècle. Ou peut être même au 19e...
Jugez-en en lisant ce cri de rage qu’on m’a transmis.
MW


"PUTAIN je suis vraiment dans un état de rage pas possible là !! Je rentre tranquillou de chez moi par le train et voilà qu’à la descente du train en gare de Montpellier se produit une scène INIMAGINABLE y a encore quelques années : une armada de flics ET de militaires se déploit autour des voies et cerne TOUTES les issues, ils mettent ensuite en place un barrage dans chaque escalier pour laisser passer les gens et en arrêter d’autres...

Tout ceux qui sont arrêtés sont jeunes et/ou bronzés, il n’y aucun autre critère de sélection que l’allure générale et la couleur de peau !! J’attends deux/trois minutes dans la file avant qu’un policier ne me demande de me mettre sur le côté. Vous me connaissez je suis un peu grande gueule sur les bords alors je lui demande les raisons qui le pousse à faire ça. Pas de réponse, je refuse de bouger. Le type commence à vaguement me menacer et deux militaires se rapproche de moi puisque de fait je "bloque" la file de ceux qui doivent se faire contrôler...

Je refuse encore une fois - toujours très poliment - de présenter mes papiers tant que l’on ne m’aura pas donné un motif valable, viens enfin un petit gradé avec une vrai tête de barbouze qui me dit courtoisement mais séchement qu’il s’agit d’une opération légale qui se reproduira de plus en plus souvent à l’avenir dans les gares. Je demande pourquoi, et on me répond que c’est en raison de la menace terroriste.

Là j’aurais bien aimé rire mais j’étais trop énervé, je me suis mis à crier que comme par hasard c’était que des Arabes et des Noirs qui étaient fouillés et contrôlés et là l’autre barbouze a été plus malin que moi en répondant que non, puisque j’étais moi-même contrôlé, tout blanc que je suis. J’étais le seul, soit dit en passant.

Changement de tactique pour moi (21h30, pas envie d’aller passer la nuit au poste pour outrage, au mieux) et je me laisse humilier par ces types qui regardent pendant une bonne minute ma carte d’identité et mon permis comme s’ils étaient faux et me fouillent plus que de nécessaire.

Et là pendant que toute la masse des biens-pensants passe en faisant des commentaires élogieux sur le dispositif de sécurité ou en nous jetant des regards suspicieux (et je crains que vous n’en fassiez partie), moi j’ai envie de chialer quand l’autre me rend mes papiers et me dit aurevoir avec le sourire parce que pour la première fois de ma vie je me sens vraiment être un NEGRE.

Et voilà, en France l’armée et les keufs font des coups en commun et arrêtent les malheureux qui n’ont pas choisi leur gueule ou leur couleur de peau sous des prétextes de sécurité nationale, et le peuple applaudit et crie au génie.

Je vomis ce pays une fois de plus, et je vomis la race humaine et ses pires inventions. Les gens oublient, les gens ne se rendent pas compte, les gens ne pensent qu’à eux, les gens sont inhumains."

Snarkk

IMPRIMER
Imprimer


RSS - Plan du site  - Site conçu avec SPIP  - Espace Privé