logo Winckler’s Webzine
Le site personnel de Martin Winckler
logo

 Sommaire | Edito | In italiano | Courriers et contributions | Contraception et gynécologie | Radio et télévision | Lectures | Mes Bouquins | Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... | WebTV | Être un(e) adulte autiste...
Recherche


L’éthique dans les séries télé : une émission radio hebdomadaire en ligne sur Radio Créum

Les séries TV et le soap opéra

Conférence donnée à l’université de tous les savoirs le 17/04/2004.


A propos de Martin Winckler
-Bibliographie de Martin Winckler/Books by Martin Winckler
-" Pourquoi votre site d’informations médicales est-il gratuit ? "
-Portrait de Martin Winckler
-Pour écrire à Martin Winckler
Suite...
A propos de ce site web et de ses auteurs
-Soutenons les libraires
-L’usage de la parole - politique du « Winckler’s Webzine »
-Charte de ce site et de son contenu médical (Informations légales)
-Crédits
Suite...
Radio et télévision >
Séries télé

Télé, ciné, BD, comics...



Des textes critiques et polémiques concernant la fiction à l’écran (le petit et, parfois aussi, le grand).



Ailleurs qu’en France...
Les téléfictions sont plus libres, plus engagées, plus subversives que les émissions d’actualité
par Marc Zaffran (Martin Winckler) - 2 avril 2009

Pour faire passer des idées et questionner la société, les fictions télévisées sont plus puissantes et plus libres que les débats en plateau, les sujets d’information et les reportages documentaires.


À la suite d’une courte présentation, à Radio-Canada, du feuilleton « Ethique en séries » que Daniel Weinstock et moi-même animons sur Radio CREUM, j’ai été interrogé par une journaliste de La Presse sur l’importance des téléséries pour la propagation des idées.
Deux heures plus tard, je discutais avec Manuel Toscano-Méndez, un de mes collègues, chercheur invité au CREUM, et au fil de cette deuxième conversation, j’ai formulé quelques idées expliquant pourquoi, à mon sens, la fiction télévisée est plus puissante, plus pertinente et plus libre que les débats, les sujets d’actualité et les documentaires pour véhiculer des idées, des valeurs éthiques, et des confrontations de point de vue.

 suite

 
Un mauvais film et une mauvaise action - à propos de "Les Bureaux de Dieu" de Claire Simon
par Martin Winckler - 29 novembre 2008

L’idée initiale des Bureaux de Dieu part d’un bon sentiment : montrer le quotidien d’une antenne parisienne - du moins, on comprend qu’elle est sûrement située à Paris ou en proche banlieue - du Planning Familial. Le quotidien de la poignée de militantes qui y reçoivent des femmes, jeunes et moins jeunes, et souvent des couples, pour des questions allant de la demande de contraception en urgence à l’information sexuelle, en passant par la grossesse non désirée plus ou moins avancée et les conflits conjugaux. Sujet éminemment respectable, en particulier aux yeux de votre serviteur. [1] C’est donc avec la plus grande sympathie que j’ai regardé le film de Claire Simon, dont on m’avait envoyé une copie DVD afin que je le voie en préparation d’un débat suivant une projection publique.

Après l’avoir vu, j’avais envie de me jeter par le balcon du film, en inhalant toute la fumée que les acteurs y produisent dans les scènes « de transition », histoire que mon cancer du poumon se déclare avant que je percute l’asphalte. C’était une réaction un peu violente. Alors, j’ai préféré écrire le texte qui suit.

 suite

 
Barack Obama et "Law & Order" ? --- Only in America !!!
par Martin WInckler - 5 novembre 2008

Ce matin, 5 novembre 2008, après avoir passé deux heures à dévorer en direct sur CNN les résultats des élections américaines, j’ai été appelé par un journaliste de la presse écrite. Il me demandait dans quelle mesure les fictions télévisées américaines avaient joué un rôle dans l’élection d’un homme noir à la présidence du pays le plus puissant du monde.

 suite

 
Une journée de bd et d’émotion
par Marc Zaffran - 23 octobre 2007

Le dimanche 21 octobre 2007, à presque 52 ans, j’ai vécu une expérience assez extraordinaire, au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme. Dans le cadre d’une exposition intitulée De Superman au Chat du rabbin, consacrée aux auteurs juifs dans la bande dessinée, Didier Pasamonik, éditeur et critique de bande dessinée, animait une journée consacrée à la bande dessinée et tout particulièrement aux auteurs de New York et de la côte est des Etats-Unis.
Je connais Didier P. depuis longtemps : bien avant que je ne devienne un écrivain connu, il m’a aidé à gagner ma vie de médecin à temps partiel devenu traducteur à temps plein en me confiant des traductions de comic-books.

 suite

 
Les Séries TV et le Soap Opera
Conférence tenue à l’université de tous les savoirs - 7 octobre 2007

Vous pourrez lire ci-dessous les premières pages du texte intégral de la conférence donnée le 12 07 04 à l’Université de Tous les Savoirs.
MW

- Visionner la conférence
- Télécharger la retranscription intégrale

 suite

 
Portmeirion, 2007
photographies de Bruno Poiret - 15 juillet 2007

Le Numéro 7, publié fin août 2007, se déroule en partie dans le village-hôtel de Portmeirion, au Pays de Galles, joyau architectural où fut tournée la série Le Prisonnier, en 1967. Bruno Poiret a beaucoup photographié le Village et nous a confié des photographies récentes de ce lieu étonnant. Les voici.


 suite

 
"Le Meilleur des Séries 2007" : Sommaire et Présentation
18 mars 2007

Après Les Miroirs de la vie et Les Miroirs Obscurs, Le Meilleur des Séries est un nouvel ouvrage collectif sur les séries télévisées rédigé par une trentaine de contributeurs grands connaisseurs de séries et abordant quantité de séries nouvelles ou anciennes. En voici le sommaire et l’introduction.

 suite

 
TF1, Etienne Mougeotte et les séries télévisées
par Denys Corel - 1er juillet 2006

Un beau matin de juin 2006, je me suis réveillé au son de la voix d’Etienne Mougeotte. Au début, je ne saurais pas trop vous dire de quoi il parlait, parce que ça se mélangeait vaguement à mes derniers lambeaux de rêves (vous savez ça arrive quand le son de la radio est juste calé pour vous réveiller mais pas assez pour vous empêcher de vous rendormir à moitié). D’habitude dans ce cas-là, il faut attendre la pub pour être réveillé efficacement, celle-ci utilisant toutes les ressources de la pollution sonore moderne pour attirer votre attention : klaxon, mauvaise variété, comédiens plus ou moins célèbres en préretraite.

Mais là je n’ai pas eu besoin de ça, parce qu’à un moment quelqu’un a posé une question sur les séries. Et moi quand un sujet m’intéresse, j’écoute, même si celui qui parle n’a rien d’intéressant à dire. En gros, une auditrice se plaignait du fait que TF1 diffusait les experts n’importe comment. Elle faisait remarquer que les autres chaînes se débrouillaient quand même pour traiter un peu mieux les séries.

 suite

 
RIS : Ramassis d’Invraisemblances en Série
une critique au scalpel de Vassili Swistounoff ( spécialiste en balistique ), Philippe Cesse et Juliette Dumas. - 23 janvier 2006

A la suite de la publication de l’article concernant R.I.S, j’ai reçu le courrier suivant :

Cher M. Winckler,

Nous avons lu avec intérêt les avis éclairés de RC et Thierry Rousselin sur RIS Police Scientifique, et voudrions les en féliciter.

Nous portons aussi à votre connaissance notre propre analyse, rédigée par trois membres de notre équipe ( un spécialiste en balistique et deux passionnés de polars ), consultable en page d’accueil sur notre site http://artslivres.com. Il nous semble complémentaire à ceux que vous avez repris : nos rédacteurs ont analysé les deux premiers épisodes en relevant et expliquant les multiples invraisemblances scénaristiques et scientifiques, avec une comparaison des méthodes, procédures et matériels employés dans la réalité par la police scientifique française et l’utilisation fantaisiste sinon aberrante qu’il est fait dans cette série.

 suite

 
Les séries françaises « cartonnent » à l’Audimat... parce que les dés sont pipés.
Martin Winckler - 15 janvier 2006

Quand on oppose la médiocrité des séries françaises à la qualité des séries américaines ou britanniques, les responsables de chaîne (et beaucoup de journalistes) répondent : « Oui, mais si c’est si mauvais, comment expliquer que les séries françaises « cartonnent » lorsqu’elles passent à l’antenne ? »

J’aimerais, une fois pour toutes, montrer à quel point cet argument (l’Audimat) est non seulement de mauvaise foi mais également le produit d’un truquage...

Démonstration en trois points.

 suite

 

Les autres articles : 1-10 | 11-20 | 21-30 | 31-38

RSS - Plan du site  - Site conçu avec SPIP  - Espace Privé