logo Winckler’s Webzine
Le site personnel de Martin Winckler
logo

 Sommaire | Edito | In italiano | Courriers et contributions | Contraception et gynécologie | Radio et télévision | Lectures | Mes Bouquins | Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... | WebTV | Être un(e) adulte autiste...
Recherche

Voir aussi :

Acné et Contraception
- Contraception : comment l’ignorance médicale et le marketing industriel mettent les femmes en danger... et comment en réchapper !
- Ce que la patiente dit, ce que le gynécologue entend...
- Peut-on avoir des règles tout en étant enceinte ? (Contraception : Questions/Réponses 78)
- Efficacité et sécurité de Microval face à l’acné et aux GEU (Contraception : Questions/Réponses 69)
- Pilule et migraine (Contraception : Questions / Réponses 62)

Cérazette
- Touche pas à ma grossesse ! (Contraception : Questions/ Réponses 104)
- Pilule, glaucome et migraine (Contraception : Questions/Réponses 99)
- Fibrome et saignements (Contraception : Questions/Réponses 98)
- Qui pose les implants ? (Contraception : Questions/Réponses 97)
- Pour ou contre la vaccination anti-HPV ? (Contraception : Questions/Réponses 96)
- Fertilité et maladie de Crohn (Contraception : Questions/Réponses 95)
- Migraine avec aura et contraception (Contraception : Questions/Réponses 87)
- Préservatif, MST et Contraception (Contraception : Questions / Réponses 84)
- Pourquoi utilise-t-on tant Minesse et Mélodia chez les adolescentes ? (Contraception : Questions/Réponses 79)
- Millepertuis et Mirena (Contraception : Questions/Réponses 77)

DIU Mirena
- Témoignage sur Nuvaring (Contraception : Questions/Réponses 105e et dernier)
- HPV et désir de grossesse (Contraception : Questions/Réponses 94)
- A quelle vitesse les spermatozoïdes grimpent-ils ? (Contraception : Questions/Réponses 93)
- Absence de règles avec Nuvaring (Contraception : Questions/Réponses 92)
- Malade avec Nuvaring ? (Contraception : Questions/Réponses 88)
- IVG et attente d’une grossesse (Contraception : Questions/Réponses 85)
- Le Norlevo est-il dangereux pour une grossesse en cours ? (Contraception : Questions/Réponses 80)
- Comment traiter des règles abondantes d’un DIU au cuivre ? (Contraception : Questions/Réponses 72)
- La pilule est-elle dangereuse pour le foetus ? (Contraception : Questions/Réponses 71)
- L’ovulation peut-elle VRAIMENT être déclenchée par un rapport sexuel ? (Contraception : Questions/Réponses 70)

Fécondité et Contraception
- Premiers rapports sexuels sans préservatifs (Contraception : Questions/Réponses 83)
- Que faire quand on est un homme et porteur du HPV ? (Contraception : Questions / Réponses 74)
- Pilule et accident vasculaire cérébral (Contraception : Questions/Réponses 68)
- Pilule en continu et pertes blanches (Contraception : Questions/Réponses 67)
- Quelle pilule peut-on prendre en continu ? (Contraception : Questions/Réponses 66)
- L’androcur peut-il être utilisé comme seule contraception ? (Contraception : Questions / Réponses 61)
- Peut-on continuer à utiliser Jasmine après 45 ans ? (Contraception : Questions / Réponses 54)
- Quand arrêter la pilule prise en continu pour avoir des règles ? (Contraception : Questions / Réponses 51)

Fibromes

Hypertension et Contraception
- Un bébé à 44 ans ? (Contraception : Questions/Réponses 101)

Ménopause
- Grossesse sur DIU (Contraception : Questions/Réponses 89)

Oubli de Pilule
- Le désir des femmes, le paradis et l’enfer
- Quand et comment doit-on se faire examiner les seins ? (Contraception : Questions/Réponses 64)
- Que faire en cas d’oubli d’une pilule progestative ? (Contraception : Questions / Réponses 56)

Contraception et gynécologie >


Une grossesse qui survient juste après l’arrêt de la pilule est-elle une grossesse à risque ? (Contraception : Questions / Réponses 59)
Article du 13 novembre 2005

Les sujets abordés cette semaine :
- Une grossesse juste après l’arrêt de la pilule est-elle à risque ?
- Quand faut-il recommencer à prendre une pilule après l’avoir oubliée ?
- Règles et ménopause
- Comment savoir quand on "doit" avoir ses règles avec un DIU Mirena ?
- Hypertension et contraception
- Efficacité et fiabilité de Cérazette
- Fibromes et intervention chirurgicale


- Une grossesse juste après l’arrêt de la pilule est-elle à risque ?

Parmi les idées reçues je voulais savoir si celle-ci était vraie :
"tomber enceinte dès le premier cycle augmente la probabilité de faire une fausse couche ou d’avoir un bébé malformé ?"
Merci de me renseigner et peut être de me rassurer.
C.

C’est une idée reçue, et comme toutes les idées reçues, c’est faux. La meilleure preuve, c’est que certaines femmes sont enceintes après avoir oublié leur pilule et avoir continué à la prendre pendant les premières semaines de la grossesse. Or, les bébés qui naissent sont parfaitement normaux. Alors, si la prise de la pilule n’entraîne pas de malformations de l’enfant, un cycle sans pilule n’a pas de raison de le faire.
Rassurez-vous et, si vous êtes enceinte, bon vent à votre grossesse.

NB : Le risque de faire une fausse couche est indépendant de la prise de pilule. Quand les femmes n’avaient pas de contraception, elles savaient que certaines grossesses s’interrompaient spontanément (et parfois, elles en étaient très heureuses...) Aujourd’hui, lorsqu’une femme VEUT être enceinte, elle tolère moins bien la survenue d’une fausse couche. Ca n’en reste pas moins un phénomène normal, qui consiste à évacuer les embryons mal formés. Ca peut évidemment se produire la première fois qu’on est enceinte, ou entre deux grossesses normales, mais ça n’a rien à voir avec la pilule.



- Quand faut-il recommencer à prendre une pilule après l’avoir oubliée ?

N’ayant pas pu recommencer ma plaquette de pilules au jour prévu, mon médecin m’a recommandé de la recommencer au début des règles suivantes, donc a peu près un mois plus tard. Entre temps, mon mari et moi avons utilisé des préservatifs. Cependant, un jour avant l ’arrivée présumée de mes règles, lors d’un rapport le préservatif s’est déchiré. J’ai donc pris immédiatement une pilule d’urgence. Cela fait trois jours et je n’ai toujours pas mes règles, est-il possible que ce soit la prise du Norlevo qui retarde mes règles ? Lors des précédents rapports, nous avons bien vérifié que les préservatifs avaient tenu.
R.

Malheureusement, on vous a mal renseignée : il aurait mieux valu la reprendre dès que possible, et vous n’auriez eu à utiliser des préservatifs que pendant 7 jours...

Cela étant, vous avez pris du Norlevo juste après le rapport à risque, vous êtes donc très protégée. Le Norlevo peut retarder les règles. Si j’étais vous, je n’attendrais pas, et je recommencerais ma pilule tout de suite, encore une fois en utilisant des préservatifs pendant les 7 premiers jours et sans me préoccuper d’éventuels saignements (qui peuvent ou non survenir après le Norlevo, même quand on prend AUSSI la pilule).

Les saignements ne sont, en eux-mêmes, pas de vraies règles quand on prend des hormones, car celles-ci ont pour vertu de mettre le cycle en sommeil. Et qui dit pas de cycle dit pas de vraies règles. Les saignements qui surviennent entre deux plaquettes de pilule sont des saignements artificiels.

Comment savoir, alors, si vous êtes enceinte ? En faisant un test de grossesse 3 à 4 semaines après le rapport non protégé, même si à ce moment-là vous prenez votre pilule : elle ne modifiera pas le test.
Un conseil : n’arrêtez pas 7 jours entre deux plaquettes de pilule, mais 4 seulement : commencez la suivante lorsque les saignements apparaissent. Les saignements seront un meilleur repère qu’un jour de semaine, et si vous oubliez votre comprimé un soir, en arrêtant seulement 4 jours par mois, le risque de grossesse est quasi-nul.

Voir ici :
http://martinwinckler.com/article.php3?id_article=565



- Règles et ménopause

J’ai 52 ans et n’ai plus mes règles depuis au moins 2 ans, (ménopause) je suis pratiquement sûre qu’elles ont disparu à cause du stress. J’aimerais qu’elles reviennent, est ce possible ?
A.

Je suis désolé de vous répondre quelque chose qui va peut-être vous attrister, mais à 52 ans, si vos règles ont disparu depuis 2 ans sans revenir, c’est très probablement parce que votre ménopause est installée.
Ce n’est pas le stress, c’est le vieillissement biologique naturel, qui fait cesser ovulation et règles autour de 50 ans. Je vous recommande de demander à ce qu’on vous fasse un dosage hormonal, pour le vérifier. Si le dosage indique que vous avez un profil hormonal de ménopause, cela veut dire que vous n’ovulez plus, et que vos règles ne reviendront probablement pas.

Si jamais, dans les mois ou les années qui viennent, vous vous mettez à saigner, ne prenez pas ça pour des règles ; les saignements qui surviennent une fois la ménopause installée ne sont pas normaux, et méritent d’être examinés.



- Comment savoir quand on "doit" avoir ses règles avec un DIU Mirena ?

Je me suis fait poser un stérilet Mirena, mais malheureusement, j’ai souvent des spottings, qui m’empêchent de savoir la date réelle du début de mes règles. Je voudrais savoir s’il existe un test, comme celui de l’ovulation par exemple, qui permet de déterminer si je suis actuellement dans ma période de règles ou non, ou si elle a déjà eu lieu, car je m’inquiète à chaque "retard" possible.

J’aimerais également savoir s’il existe une manière de "suspendre" ses règles lorsqu’on est sous stérilet, comme lorsqu’on continue une plaquette de pilule.
L.

Le "spotting" (petits saignements occasionnels, parfois quotidiens) que vous décrivez est fréquent avec un DIU Mirena, surtout les premières semaines. J’imagine que vous le portez depuis peu de temps.

En général au bout de 2 à 3 mois, le "spotting" disparaît. Vous voudriez savoir quelle est votre période de "vraies" règles. Vous seule pouvez le dire, si vous avez les signes habituels qui accompagnent vos règles en l’absence de toute contraception : irritabilité quelques jours avant, gonflement des seins,douleurs dans le bas-ventre ou dans le dos, par exemple. Si vous n’avez rien de tout ça, c’est que vous n’ovulez pas du tout (c’est le cas d’une grande proportion d’utilisatrices de Mirena), et que, lorsque le spotting aura disparu, vous n’aurez pas de règles.

Il arrive aussi que certaines utilisatrices de Mirena aient des règles peu abondantes, chaque mois, ou un mois sur deux, ou trois fois par an. Dans tous les cas, il faut que vous vous souveniez que ce DIU (avec l’implant) est la méthode la plus efficace actuellement disponible. Que vous ayez des règles ou non, la probabilité d’être enceinte est inférieure à 0,5 % (moins de 5 grossesses pour 1000 femmes qui l’utilisent pendant une année).

Si vous êtes vraiment inquiète, la méthode la plus simple est de faire un test de grossesse quand vous vous posez des questions. En cas de grossesse, les tests sont positifs, même quand on utilise une contraception au moment du test (la contraception ne masque pas les signes biologiques de grossesse). Au bout de quelques temps, vous n’y penserez plus.



- Hypertension et contraception

Mon rendez-vous chez ma gynéco a eu lieu. Je m’étais faite à l’idée de porter Mirena mais, à ma grande surprise, ma gynéco a préféré me donner une autre pilule. Comme j’ai eu un peu d’acné suite à la prise de Cérazette, elle m’a prescrit Provames 1 mg + Kaliale 1/2 cp. Des boutons, je n’en ai pas beaucoup et je pensais qu’avec l’arrêt de Cérazette ma peau redeviendrait comme avant ??? Ne vais je pas avoir des effets similaire avec Provames/Cérazette ? Et, lorsque ma peau sera redevenu nette, vais je devoir tout de même continuer cette combinaison ? Et après arrêt, n’y a t-il pas risque de rechute ?

Comme je suis encore dans l’incertitude du 2ème enfant ma gynéco a préféré la pilule au stérilet ???
Que de questions depuis
Cérazette  ??? Avant, je supportais les autres pilules et maintenant je redoute celles qui me reste.
A.

Je suis désolé, mais je ne comprends pas bien la démarche de votre gynéco. D’abord, c’était à vous de choisir la contraception, pas à elle (même dans l’incertitude d’un second enfant, elle pouvait vous mettre un DIU puis vous l’enlever le jour venu... Ce n’est pas à elle de décider de ça.)

Ensuite, le Provames est un oestrogène, ce qui est fortement déconseillé chez les femmes souffrant d’hypertension, or il me semble que c’est votre cas, et le risque de l’hypertension est supérieur aux inconvénients de l’acné. Le Kaliale est un anti-androgène, qui a des effets sur l’acné.

Donc, manifestement, elle s’est plus préoccupée de votre acné que de votre contraception. Est-ce que l’acné était plus importante pour vous que la contraception ?
Sachez en particulier que l’association Provames + Kaliale n’est pas toujours contraceptive !!! Combien de jours par mois vous en a-t-elle prescrit ?
Enfin, il est très probable que vous auriez eu moins d’acné avec le Mirena qu’avec Cérazette.

Bref, je suis bien embêté, car je n’ai pas le sentiment que ce médecin ait pris en compte vos besoins. Qu’en pensez-vous ?

En effet, je suis d’accord avec vous sur le fait que c’est à moi de choisir ma contraception plutôt qu’à mon médecin. Mais, devant ses arguments et mon ignorance en la matière, elle a souvent le dernier mot. Pourtant, elle m’avait supprimé Jasmine car contenant des oestrogènes et là, m’en redonne. Lorsque je lui ai demandé pourquoi, elle m’a dit que c’était des oestrogènes naturels et qu’il n’y avait aucun risque. Vraiment, je ne comprends plus rien !

Elle m’a prescrit Provames + Kaliale pendant 20 jours.
Vous dites que mon acné aurait été moindre avec le
Mirena mais, je n’avais pas d’acné avant ! Et, je compte ne pas en avoir à nouveau.

Je ne pensais pas à avoir à choisir entre mon acné et ma contraception. Pour moi l’arrêt de Cérazette signifiait diminution puis disparition de ces boutons. Je voulais juste une contraception qui ne me donne pas de boutons.
Vous me faites peur lorsque vous me dites que cette combinaison n’est pas sûre. Alors pourquoi m’a t-elle donné cela ? Je suis allée voir ma gynéco ou mon dermato ?
Je n’ai pas encore commencé le traitement car comme j’ai arrêté Cérazette, je dois attendre d’avoir mes règles (préservatifs de rigueur et j’espérais pas pour longtemps snif). Ce que je regrette mon ancien gynéco ! Et pas facile ici d’avoir un rendez-vous avec un autre avant au minimum 6 mois.
A.

Si vous n’aviez pas d’acné avant Cérazette, il n’y a pas de raison que vous en ayez avec Mirena. Je comprends encore moins pourquoi elle vous a mis sous estrogènes + cyprotérone (les noms chimiques de vos médicaments). L’acné était due à Cérazette et allait disparaître spontanément.

Et non, cette combinaison n’est pas sûre comme contraception. Je suis désolé, mais là, votre gynéco se conduit de manière soit incompétente, soit irresponsable, puisque le problème, pour vous, c’est la contraception.
De plus, il est inutile (et risqué) de vous dire d’attendre vos règles : il aurait fallu commencer une autre contraception immédiatement. Si vous avez un généraliste pas loin, demandez lui de vous prescrire une pilule "standard" (Cilest ou Varnoline), en attendant de trouver un autre gynéco pour vous poser un DIU (certains généralistes le font aussi). Et surtout, faites surveiller votre tension tant que vous prenez la pilule.



- Efficacité et fiabilité de Cérazette

J’ai lu que les pilules progestatives ont un taux d’échec de 3 à 5 %.Est-ce vrai ? Comme je m’apprête à prendre Cérazette, je ne me sens plus totalement rassurée. De plus, le laps de temps "d’oubli" conseillé pour ce type pilules est de 3 heures. La notice d’utilisation du fabriquant insiste sur le fait de la prendre à la même heure. Sans parler d’oubli forcément, un battement d’une heure environ par rapport à la prise de la veille a-t-il une incidence ? Car j’avoue qu’un taux de réussite moindre combiné (pas comme la pilule) à une prise draconienne font sérieusement baisser ma libido et du coup plus besoin de pilule alors... Pouvez-vous me rassurer ?
H.

En fait, l’efficacité de Cérazette est bien plus grande que celle des pilules progestatives antérieures (Microval, Milligynon) car, dans une grande proportion des cas, elle met l’ovulation au repos, comme une pilule combinée. De sorte que depuis quelques mois, la notice de Cérazette indique (dans les boîtes qui sont fabriquées en ce moment) que le retard à la prise peut atteindre 12 heures. Et de fait, si l’utilisatrice n’a pas de règles, cela veut dire que l’ovulation est complètement
endormie, de sorte que même un oubli de 24 heures n’a pas grande importance. Si l’utilisatrice a des règles sous Cérazette, cela veut dire qu’elle ovule et le mode d’emploi est celui d’une pilule combinée :

- en cas d’oubli de plus de 12 heures dans les 10 jours qui suivent le 1er jour des règles, il vaut mieux utiliser du Norlevo si un rapport sexuel a eu lieu entre la 12e heure suivant l’oubli et la prise du comprimé suivant.

- Si l’oubli a eu lieu plus de 10 jours après les dernières règles, il n’y a rien d’autre à faire que de reprendre son comprimé oublié. Autrement dit : Cérazette est une pilule au moins aussi fiable qu’une pilule combinée, voire encore plus quand elle met l’ovaire au repos complètement (et que l’utilisatrice n’a pas de règles du tout).



- Fibromes et intervention chirurgicale

J’ai 35 ans, un enfant, et j’ai besoin d’aide... J’ai deux fibromes dont un de 8 cm, se situant dans deux cavités différentes, donc pas placés au même endroit. J’ai eu deux injections de Lutényl en juin et septembre, avec comme effets secondaires 5 kg en plus et de violentes migraines...

Et puis verdict : je rentre le 28/11 à l’hôpital pour me faire enlever ces deux fibromes, et normalement l’utérus... J’ai été voir deux gynécos. Le premier m’a dit qu’il ne fallait pas traîner pour les fibromes, qu’on pouvait attendre pour l’utérus, mais que tôt ou tard il faudrait l’enlever. Et le deuxième m’a dit qu’il vaudrait mieux dans la foulée enlever l’utérus, mais que je devais être sûre de mon choix.

J’y suis allée vendredi, mais il ne me sent pas prête. Il me dit de bien réfléchir, mais je n’y arrive pas, ça ne va pas du tout dans ma tête, je suis hyper stressée...
S.

Je vais vous poser une question toute simple et toute bête : POURQUOI vous enlève-t-on ces fibromes ? Quel motif vous a-t-on donné ?
Est-ce que ces fibromes vous font saigner ? Si tel est le cas, a-t-on d’abord essayé de les soigner avec des médicaments par la bouche (plutôt que par injections, qui font grossir +++) ?
Si vous ne saignez pas, vous pouvez parfaitement vivre sans danger avec vos fibromes.

Ensuite : il est rarement indispensable d’enlever l’utérus entier quand on enlève un fibrome. On peut parfaitement vous enlever seulement les fibromes ; je trouve insupportable qu’on fasse une hystérectomie (intervention pour enlever l’utérus) d’emblée, sans hésiter à une femme de 35 ans. Il est rarement urgent d’enlever son utérus à une femme. Et les fibromes sont une des raisons les moins urgentes de le faire !

Un fibrome est toujours bénin, pas cancéreux. ON peut vivre avec s’il ne provoque pas de saignements, d’autant plus que les fibromes se rétractent à la ménopause.
Si j’étais vous, je demanderais un autre avis, à un(e) gynécologue non chirurgien, et plutôt à une femme (les hommes sont plus interventionnistes que les femmes et ils font "sauter" (comme ils disent) les utérus plus facilement).
Mais à 35 ans, à moins que vous ne fassiez des hémorragies sans arrêt, il n’y a AUCUNE raison de se presser et de vous opérer.

J’ai vu deux gynécos, et ils m’ont dit tous les deux, d’après l’écho, qu’ils étaient gros et mal placés (dans deux cavités différentes), l’un de 8cm et l’autre de 6cm. Donc vu qu’ils sont mal placés il faut que je fasse une césarienne, donc l’opération est prévue le 29 novembre. C’est pour cela que je suis mal, ça s’approche...

Et donc mon gynéco me dit que c’est mieux d’enlever également l’utérus, car je vais être embêtée par la suite si je ne l’enlève pas, et que j’aurai toujours des règles abondantes, que ça vient des ovaires qui fonctionnent mal et que j’ai l’utérus fibromateux, apparemment il y en aurait d’autres petits, et que de toute façon je reviendrai et il faudra tôt ou tard enlever l’utérus.
Et l’autre gynéco m’a dit qu’il ne fallait pas traîner vu la taille, et lui m’a dit qu’on peut attendre, mais qu’un jour ou l’autre, il faudra l’enlever.

Ma généraliste, elle, me dit d’attendre, que l’on peut gagner 2 ou 3 ans, mais qu’en général les fibromes reviennent.
S.

Encore une fois (et je suis d’accord avec votre généraliste) il n’est pas urgent d’opérer. Qu’ils soient mal placés ou non, ça ne change rien : s’ils ne vous gênent pas (s’ils ne vous font pas saigner), vous n’êtes pas obligés de les enlever. S’ils vous font saigner (si vous avez des règles abondantes), il faut d’abord essayer de les traiter par les médicaments (progestatifs), qui suffisent et marchent très bien.

Le fait d’enlever l’utérus entraîne souvent par la suite des troubles sexuels et des troubles urinaires. Tel que vous présentez les choses, vous n’êtes manifestement pas prête. Ce n’est pas urgent : annulez l’intervention et prenez un autre avis. J’ai été amené à suivre des femmes qui avaient des fibromes bien plus gros (10 ou 12 cm), et qui ne les ont pas fait enlever. De toute manière, quand bien même il faudrait les enlever, il est inacceptable de vous ôter l’utérus aussi. Un fibrome, ça s’enlève tout seul, comme une verrue. Si vous aviez une verrue sur le pied, vous trouveriez excessif qu’on vous enlève tout le pied...

Si j’étais vous, j’écouterais votre généraliste, elle a raison. Et je lui demanderais de vous prescrire un progestatif (Surgestone) comme contraception. Ca vous évitera d’avoir des règles abondantes et ça empêchera les fibromes de grossir.

IMPRIMER
Imprimer


RSS - Plan du site  - Site conçu avec SPIP  - Espace Privé