logo Winckler’s Webzine
Le site personnel de Martin Winckler
logo

 Sommaire | Edito | In italiano | Courriers et contributions | Contraception et gynécologie | Radio et télévision | Lectures | Mes Bouquins | Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... | WebTV | Être un(e) adulte autiste...
Recherche

Voir aussi :

Absence de Règles
- Témoignage sur Nuvaring (Contraception : Questions/Réponses 105e et dernier)
- Efficacité et sécurité de Microval face à l’acné et aux GEU (Contraception : Questions/Réponses 69)
- Pilule et accident vasculaire cérébral (Contraception : Questions/Réponses 68)
- Après une IVG, quand faut-il commencer sa pilule ? (Contraception : Questions / Réponses 65)
- L’androcur peut-il être utilisé comme seule contraception ? (Contraception : Questions / Réponses 61)

Age et Contraception
- Un bébé à 44 ans ? (Contraception : Questions/Réponses 101)
- HPV et désir de grossesse (Contraception : Questions/Réponses 94)
- A quelle vitesse les spermatozoïdes grimpent-ils ? (Contraception : Questions/Réponses 93)
- Désir de Grossesse après IVG (Contraception : Questions/Réponses 73)
- Est-il possible de se retrouver enceinte en prenant la pilule ? (Contraception : Questions / Réponses 60)
- Peut-on continuer à utiliser Jasmine après 45 ans ? (Contraception : Questions / Réponses 54)

Contraception et Psychisme
- Le désir des femmes, le paradis et l’enfer
- La pilule a-t-elle des effets sur le psychisme ? (Contraception : Questions / Réponses 63)

Implant Contraceptif
- Touche pas à ma grossesse ! (Contraception : Questions/ Réponses 104)
- DIU et épilepsie (Contraception : Questions/Réponses 103)
- Peut-on abîmer son implant ? (Contraception : Questions/Réponses 100)
- Fibrome et saignements (Contraception : Questions/Réponses 98)
- Qui pose les implants ? (Contraception : Questions/Réponses 97)
- Pour ou contre la vaccination anti-HPV ? (Contraception : Questions/Réponses 96)
- Fertilité et maladie de Crohn (Contraception : Questions/Réponses 95)
- Allaitement et pilule du lendemain (Contraception : Questions/Réponses 91)
- Grossesse sur DIU (Contraception : Questions/Réponses 89)
- Malade avec Nuvaring ? (Contraception : Questions/Réponses 88)

Intéractions Contraception / Médicaments
- Contraception : comment l’ignorance médicale et le marketing industriel mettent les femmes en danger... et comment en réchapper !
- Est-il dangereux de prendre la pilule quand il existe des antécédents familiaux de cancer du sein ? (Contraception : Questions / Réponses 58)
- Pilule, cholestérol et préservatifs (Contraception : Questions / Réponses 55)
- La pilule du lendemain est-elle dangereuse pour l’organisme ? (Contraception : Questions / Réponses 52)

Relation Patiente/Gynéco
- Ce que la patiente dit, ce que le gynécologue entend...
- IVG : les humiliations que subissent les femmes
- Quand et comment doit-on se faire examiner les seins ? (Contraception : Questions/Réponses 64)

Tabagisme et Contraception

Contraception et gynécologie >


Désir de grossesse et gynéco terroriste (Contraception : Questions/Réponses 90)
Article du 11 novembre 2006

Les sujets abordés cette semaine :
- Désir de grossesse et gynéco terroriste
- Sautes d’humeur sous DIU
- Extrait de millepertuis et implant contraceptif
- Absence de règles après arrêt de la pilule continue
- Décaler les règles sous DIU
- Contraception à 39 ans, quand on fume et qu’on est en surpoids
- Yeux secs, port de lentilles de contact et pilule


- Désir de grossesse et gynéco terroriste

Votre site me réconcilie un petit peu avec les médecins, et pourtant .... j’ai "subi" il y a 3 semaines, un gynéco qui m’a traité comme une moins que rien : je vous explique, j’ai 31 ans, je suis en couple depuis plus de 18 mois, mon compagnon a 36 ans et nous avons décidé de faire un enfant cet hiver. Des choses normales pour des gens de notre âge .... que du banal.

Là où ça se complique, c’est que j’ai déménagé, on m’a conseillé ce "type", il m’a reçu : je lui explique et lui dit que je souhaite arrêter la pilule dés maintenant, que ce contraceptif me dérange (je suis très allergique et j’ai de nombreux effets secondaires dus à la pilule, même si certains médecins me disent que ça n’a rien à voir ... )... je préférerais un autre type de contraceptif type stérilet mais pas dans l’immédiat puisqu’il faut un temps de cicatrisation important et que nous souhaitons faire un enfant cet hiver : il m’a traité de folle !

C’est mon médecin généraliste qui m’en avait parlé même pour les nullipare et là, le show commence "si vous voulez être stérile c’est votre problème !"... je lui parle de méthodes plus naturelles : il me balance :" ma pauvre fille ne comptez pas sur moi pour participer au tsunami national qui fait qu’on broie des bébés tous les jours : sans pilule vous serez enceinte demain et vous voudrez avorter après demain, j’en voie tous les jours des gamines comme vous complètement inconscientes et irresponsables !!"

J’ai 31 ans ! Je suis chef de service ! Je suis pas irresponsable, je veux des réponses à certaines questions et un accompagnement pour commencer une grossesse, des conseils .... nous souhaitons faire un bébé d’ici quelques mois mais il n’est pas question d’avorter si je tombe enceinte, c’est notre projet ! Et moi impuissante, que voulez vous que je réponde ! Et là l’examen tant redouté par les femmes : il me dit "c’est déjà pas mal c’est pas pourri à l’intérieur !", il improvise ensuite une échographie et me sors que j’ai l’utérus rétroversé !

Moi en panique qui lui demande des explications, des précisions, des conséquences, personne ne m’a jamais dit ça et surtout pas ma gynéco qui me suivait depuis 15 ans !
Il me répond "si vous voulez qu’on approfondisse l’examen, prenez rendez-vous un mardi ou un jeudi lors de mes consultations échographie, voyez ma secrétaire " !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Là il me demande 55 € pour mes 20 minutes ... je sors effondrée, me met à pleurer tellement je ne comprends pas ce qui vient de se passer, j’arrête la pilule, j’arrête tout ... je n’ai pas eu mes règles ce mois ci même si on a fait attention ... mais tant pis, je refuse de retourner voir un gynéco si c’est pour entendre des trucs pareils ! Je ne comprends pas pourquoi il n’a rien écouté, pourquoi faire ce métier si c’est pour se défouler sur les patientes ... et moi pourquoi je n’ai pas mes règles ?

J’étais une de ces filles qui ont pris Jasmine en espérant perdre ce que la pilule leur avait fait prendre (8 kilos en ce qui me concerne ! 2 kilos par mois pendant 4 mois !) j’ai fait un test de grossesse il est négatif ... qu’est ce qui se passe ?
M.

Il n’est pas indispensable d’attendre une "cicatrisation" (vous n’êtes pas blessée) pour être enceinte. De toute manière, souvent, les utilisatrices de pilule doivent attendre quelques mois avant de retrouver un cycle naturel (d’où le retard de règles). Donc, pas de contraception c’est très bien aussi. Et si une grossesse prend, c’est qu’elle doit prendre. A votre place, je laisserais la nature faire ce qu’elle sait (si bien) faire.

En revanche, je vous recommande vivement de transcrire précisément, comme vous l’avez fait pour moi, la consultation avec ce .... terroriste dans un courrier destiné au conseil de l’Ordre local en lui indiquant qu’il a violé plusieurs articles du code de la santé publique (ils verront tout de suite lesquels) et que son comportement est inacceptable. Envoyez le courrier en recommandé au Conseil de l’Ordre avec une copie au médecin en question (indiquant que vous écrivez à l’Ordre).
Ca n’ira pas plus loin, juridiquement parlant, mais ça l’empêchera de dormir pendant plusieurs semaines. Et si d’autres femmes victimes de ce type écrivent aussi, il finira par avoir des soucis réels.

PS : J’oubliais : 1/3 des femmes ont un utérus rétroversé (tourné vers l’arrière et pas vers l’avant). C’est une variante aussi normale que la couleur des cheveux...



- Sautes d’humeur sous DIU

Vous m’avez bien aidée il y a plus d’un an lors d’un différent avec mon gynéco qui avait perforé lors de la pose d’un DIU (qui s’était retrouvé à baguenauder là où il n’avait rien à faire dans la cavité abdominale). J’ai confiance en vous, je me permets donc de faire une nouvelle fois appel à vos lumières, toujours pour une histoire de DIU.

J’ai (enfin) trouvé un praticien qui accepte de me poser un autre DIU ; J’en avais consulté d’autres qui, à l’écoute de mon histoire, refusaient systématiquement. La toubib m’a donc posé un Mirena il y a deux semaines. La bonne nouvelle c’est qu’il est bien resté dans l’utérus. La mauvaise c’est que je me suis transformée en sorcière. J’ai des sautes d’humeur féroces qui laissent terrorisées mes deux filles et pantelant mon conjoint (sans parler de l’acné juvénile à 36 ans, ça n’a rien de romantique). Pourtant j’avais bien dit à la dame que je ne supportais pas la pilule pour les même raisons (sautes d’humeur) mais elle m’a dit que la quantité d’hormones passant dans le sang, c’était 3 fois rien. Dans mon cas je pense que c’est 3 fois trop.

Ma question est : pensez vous que je doive attendre : le corps s’habitue t’il ?? Ensuite : existe t’il des médicaments pour que ces hormones ne m’affectent pas trop (vous disiez que le millepertuis éliminait l’hormone du foie) ou alors des médicaments agissant sur l’irritabilité. Je ne me supporte pas dans cet état et je n’arrive pas à me contrôler rien à faire.
Que puis-je faire (hormis enlever le fameux objet tout de suite car je souhaite attendre un peu).
C.

Ah, ça, c’est pas de chance...
Effectivement, vous pourriez demander à votre médecin généraliste de vous prescrire un anxiolytique à doses faibles, pour vous éviter ces sautes d’humeur. Il est vrai que les choses ont tendance à s’arranger progressivement au bout de quelques mois parce que la quantité d’hormones libérée par le DIU diminue avec le temps (elle est maximale les premiers mois). Ce que je me demande c’est pourquoi on vous a posé un DIU Mirena au lieu d’un DIU au cuivre ?

Si vous continuez à être gênée, demandez à votre gynéco de remplacer le Mirena par un DIU au cuivre : elle peut le faire en une seule fois, et vous poser un UT 380 ou un NT 380, qui ont la même forme que le Mirena, qui sont très souples et ne risquent pas, encore une fois, de provoquer une perforation. (Mais nous savons, vous comme moi, que ce n’est pas le DIU qui perfore, c’est le médecin. Et là, vous êtes tranquille).



- Extrait de millepertuis et implant contraceptif

J’ai lu avec intérêt votre article sur les implants contraceptifs. Ma fille en porte un depuis un an environ. J’aimerais savoir s’il existe une contre indication avec la prise de gélules à base d’extrait de Millepertuis que j’aimerais lui donner pour combattre la fatigue. En effet elle vient d’intégrer une école préparatoire vétérinaire avec un programme très chargé.
J’ai lu par ailleurs que le Millepertuis était contre indiqué avec les contraceptifs oraux, ne sachant pas si l’implant en fait partie, je m’adresse à vous.
K.

Oui, le millepertuis est un inducteur enzymatique : il accélère l’élimination des hormones sexuelles par le foie. Il est déconseillé d’en prendre quand on utilise une contraception hormonale : pilule ou implant !!! Sous peine d’inactiver la contraception (ce qui serait embêtant...)



- Absence de règles après arrêt de la pilule continue

J’ai pris la pilule en continu pendant 4 mois et puis j’ai arrêté ma pilule mercredi dernier pour faire le repos des 7 jours avant de reprendre l’autre plaquette et toujours pas de règles, alors que demain, je dois reprendre une nouvelle plaquette. J’ai fait un test de grossesse et il est négatif. J’aimerais avoir votre avis.
M.

Il est fréquent que les saignements ne reprennent pas pendant les jours qui suivent l’arrêt, surtout après une prise continue. Ca arrive aussi aux femmes utilisant l’implant. Leurs règles, souvent, ne réapparaissent que plusieurs semaines après le retrait de l’implant.
Commencez votre plaquette ce soir comme prévu. Et sachez, quand vous l’arrêterez pour une grossesse, qu’il faudra patienter avant que votre cycle ne reprenne (un mois ou deux).



- Décaler les règles sous DIU

Existe t’il un moyen efficace et sans danger de retarder l’arrivée des règles en étant sous stérilet sans hormones ?
N.

Le seul moyen, c’est de prendre la pilule en plus ! C’est sans danger si vous n’avez pas de contre-indication à la prise d’une pilule estro-progestative. Si tel est le cas, il suffit de vous faire prescrire un ou deux mois de pilule, de commencer à la prendre quand vous voulez, et de la poursuivre jusqu’à ce que vous ayez dépassé la date où vous ne vouliez pas avoir de règles.



- Contraception à 39 ans, quand on fume et qu’on est en surpoids

J’ai eu des migraines tous les mois la semaine précédant mes règles, et des céphalées constantes le reste du temps quand je prenais Cycléane 20, qui ont totalement disparu après la pose d’un Nova T (accessoirement, j’ai aussi perdu quelques kilos dans les mois qui ont suivi, plus un regain d’énergie et un moral regonflé, ce qui était une très bonne surprise).

Malheureusement, j’avais avec ce stérilet des règles de 12 jours avec saignements hyper abondants, ce qui est épuisant et particulièrement gênant dans mon cadre de vie. Aucun autre problème à signaler. Mon gynéco m’a proposé de remplacer le NovaT par un Miréna, ce qui a été fait.

Quatre mois après la pose, voyant tous mes anciens "symptômes" réapparaître (+ 5kilos, fatigue générale, moral en berne, humeur en dents de scie...), plus de nouveaux s’installer (libido zéro, douleurs lors des rapports, sécheresse vaginale, seins douloureux...), j’ai pris peur (je suis terrorisée à l’idée de recommencer à vivre avec la tête constamment écrasée de douleur) et décidé de le faire retirer, contre l’avis du gynéco...

J’ai évoqué l’idée d’une ligature des trompes, mais me suis retrouvée face à un refus ferme sans même une chance de discussion (ce n’est pourtant pas une solution que je proposais sans y avoir longuement réfléchi), et me voilà avec une prescription de Mélodia.

Je suis face à cette boite de Mélodia, me demandant s’il est bien raisonnable de la prendre, tenant compte des effets de ma dernière pilule et sachant que j’ai 39 ans, un surpoids et que je fume !
J’ai besoin d’un autre avis.
B.

C’est dommage que votre gynéco vous ait enlevé le DIU sans essayer de diminuer les règles au moyen d’anti-inflammatoires (Antadys, Ponstyl) car très souvent ça suffit à réduire la durée des règles. Ce n’est pas très compétent. (Cela dit, le Nova T était sur le plan de l’efficacité le moins bon DIU à vous poser...)

Plus grave : c’est une faute professionnelle de vous avoir prescrit une pilule contenant des estrogènes alors que vous avez plus de 35 ans, que vous fumez et que vous êtes en surpoids. Je vous déconseille fortement de la prendre. Les risques vasculaires étant très importants dans votre situation particulière.

Quant à la ligature de trompes, elle est autorisée par la loi depuis 2001 !!!!! et ne nécessite aucune autre condition que 4 mois de réflexion. Votre gynéco aurait dû vous le préciser, même s’il ne désire pas la pratiquer lui-même. Seconde faute professionnelle.
La méthode de stérilisation la moins traumatisante (en particulier chez une femme en surpoids) est la méthode Essure.

Vous trouverez des informations (y compris l’adresse des centres les plus proches de chez vous) sur la page ci-dessous.
http://www.essure.ch/french/consumer/c_homepage.aspx



- Yeux secs, port de lentilles de contact et pilule

J’ai quelques questions à vous poser à propos de l’éventuel lien entre la prise de la pilule et des problèmes d’yeux secs. Après vérification je ne crois pas que la réponse figure sur votre site, c’est pourquoi je me permets de vous envoyer ce mail.

Je porte des lentilles de contact depuis 5 ans et jusqu’à il y a un mois, je n’avais aucun problème.
Mais j’ai remarqué que depuis que je prends
Jasmine (depuis un an. Ma première pilule était Holgyème, puis Harmonet. Je précise que j’ai 20 ans et que je prenais la pilule pour mon acné dans le dos et également pour la contraception), mes yeux sont plus secs.

Cela s’est aggravé quand j’ai travaillé cet été dans un magasin climatisé. J’ai consulté ma gynécologue, qui m’a represcrit Holgyème (je l’avais arrêtée parce qu’elle est fortement dosée). Mais depuis que je l’ai commencée, il y a presque 2 semaines, mes yeux sont encore plus secs (je précise encore que j’ai acheté non pas Holgyème mais Diane 35, car dans ma pharmacie son générique était plus cher.. un peu compliqué tout ça !).

Comme je n’ai pas de petit ami actuellement, et donc pas de risque de grossesse, j’ai décidé d’arrêter Diane 35 il y a 2 jours, et, est-ce le fruit de mon imagination ou non, mes yeux m’ont l’air moins secs et je supporte mieux mes lentilles.
De plus, lorsque j’ai arrêté pendant 7 jours la pilule (à la fin de Jasmine et avant de débuter
Diane 35), j’avais l’impression que j’avais plus de larmes.

Voici mes questions :

1. La pilule peut-elle provoquer une diminution des larmes ?
2. avez-vous souvent des patientes qui se plaignent d’avoir les yeux secs quand elle prennent la pilule ?
3. est-il possible qu’en si peu de temps d’arrêt de la pilule (les 7 jours d’arrêt et les 2 jours depuis mon arrêt de
Diane 35) je ressente déjà un effet positif ?
4. si j’arrête la pilule, j’ai peur que mon acné dans le dos revienne...
5. existe -t- il une pilule ne provoquant pas, à votre connaissance, cet effet de diminution des larmes ?
M.

Oui, ça peut entraîner une sécheresse des muqueuses (donc des yeux), j’ai déjà vu ça chez quelques patientes. Et le fait que ça s’améliore quand vous l’arrêtez est un signe très évocateur. Est-ce qu’il y a une pilule qui ne provoquerait pas ça ? Malheureusement, je ne peux pas vous répondre : il faudrait essayer d’autres pilules. Dans la mesure où ce sont plutôt les progestatifs qui assèchent les yeux, vous pourriez essayer une pilule type Cilest ou Varnoline (qui contiennent un autre progestatif, et un peu plus d’estrogène). Toutes deux auront un effet bénéfique sur votre acné.

Si ça persiste, la seule possibilité est d’opter pour un DIU, qui n’aura pas d’effet sur vos yeux, et de modifier votre traitement pour l’acné (je suis persuadé que vous n’avez pas tout essayé encore...)

IMPRIMER
Imprimer


RSS - Plan du site  - Site conçu avec SPIP  - Espace Privé