source - http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=895 -



En hommage à Patrick McGoohan...
Le Numéro 7
un roman-série de Martin Winckler

12 juin 2007

Eté 2006. Pilote d’hélicoptère et mercenaire en Afrique, Eddie Dante convoie une cargaison précieuse dont il ignore la nature. Lorsque son hélicoptère se crashe, il n’est que blessé, mais les secours envoyés pour récupérer la cargaison l’abandonnent au milieu de nulle part. Recueilli dans une mine où agonisent des centaines de personnes, il découvre que ses propres employeurs ne sont pas étrangers à l’existence de ce mouroir. Il tente de retourner en Europe pour révéler à la presse ce qu’il a vu. Mais les organisateurs de ce massacre médical lancent des tueurs à sa poursuite...

Septembre 2007. La multinationale WOPharma organise un grand congrès de « prospective thérapeutique » auquel sont conviés une centaine d’éminents scientifiques du monde entier. (...)



WOPharma a l’intention, à l’occasion d’une conférence de presse de grande ampleur, d’annoncer un progrès thérapeutique majeur qui, dit-elle, « libérera des millions de patients des chaînes de la maladie »....

Pour accueillir ce congrès hors norme, les communiquants de WOPharma ont choisi un lieu inhabituel, mais extrêmement télégénique : le village-hôtel de Portmeirion, au Pays de Galles, qui servit de décor à la série télévisée The Prisoner (Le Prisonnier). Et justement, toutes les caméras du monde seront braquées sur le Village car, à l’automne 2007, les fans du monde entier y fêtent le 40e anniversaire de la diffusion de la série...


Il y a tout ça dans Le Numéro 7 et pas tout à fait ça, mais bien d’autres choses - entre autres : une lectrice de quinze ans, un vieux joueur d’échecs, un appartement vide, un camp de réfugiés au Soudan, un coffret de l’intégrale du Prisonnier, un Directoire, dix-sept "épisodes", des tortionnaires, de l’électronique implantable, Bruno Sachs (en guest-star), un lac artificiel au Congo, une chaise percée, une belle équipe, un tueur, une belle-mère, des miliciens sanguinaires, des trompe-l’oeil, un appartement à Genève, des répétitions, un ordinateur portable, un spectacle de magie, des gorilles, une terrasse surplombant un estuaire, un tas de costumes, un roman du début du vingtième siècle, des badges avec un grand bi et un numéro dessus... et plusieurs hélicoptères.


Portmeirion - La Piazza, par Bruno Poiret

Découvrez Portmeirion au travers d’autres magnifiques photos de Bruno Poiret

P.S.

Le Numéro 7 (348 p., 18 Euros) est publié au cherche midi, éditeur, dans la collection "NéO", dirigée par Hélène Oswald.




Source - http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=895 -