source - http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=233 -



Le mystère Marcoeur
L’amourier 2001

16 mai 2001

Marcoeur écrit. Partout, n’importe quand, avec ce qui lui tombe sous la main, sur n’importe quoi. Dans Tourmens qui le cerne et le porte, les hommes vivent hors des lignes de ses Cahiers. Les pages filent. Les hommes trébuchent. Les mots se dispersent ou se rassemblent. Les hommes hésitent. La plume glisse. Les hommes changent. Un manuscrit informe prend, jour après jour, la place de la fuyante pensée. Les hommes crient. Bientôt il y aura sur le papier quelque chose de ces cris. Les jours passent. Les enfants jouent. L’air se réchauffe. La mort renverse une ou deux quilles de sa boule folle.
Marcoeur écrit. Mais qui écrit Marcoeur ?


Commander ce livre sur le site de l’éditeur



Les Cahiers Marcoeur est le premier roman dont j’aie entrepris la rédaction. J’ai commencé à l’écrire à la fin des années 70 ; je ne l’ai terminé qu’après la publication de La Vacation (POL, 1989), mon premier roman achevé.

A l’époque où je le lui remis, courant 1991, Paul Otchakovsky-Laurens pensa que ce livre "hénaurme" n’était pas suffisamment maîtrisé pour être publié. Cette décision m’affecta beaucoup, mais elle ne m’empêcha pas de me remettre au travail. Dès 1992, je commençais à écrire La Relation/Les Relations, qui allait devenir La Maladie de Sachs (POL, 1998).

En 2000, sur la suggestion et avec l’aide de Raphaël Monticelli et Alain Freixe, les éditions L’Amourier publièrent des extraits des "CRM" sous le titre Le Mystère Marcoeur.

Il y a quelques semaines, au nom des étudiants de lettres de l’Université du Maine, Anne-Lise Beaujard m’invita à une lecture commentée du Mystère Marcoeur. Comme nous regrettions ensemble que ce texte reste inédit, un des jeunes gens présents, Guillaume Bellanger, me suggéra... de le mettre en ligne. Il suffisait d’y penser...

C’est chose faite. Les Cahiers Marcoeur n’est plus un roman inédit et mystérieux. C’est désormais, grâce à Louise Kelso-Bartlebooth, qui assurera la préparation des textes, un roman en ligne. C’est à dire, bien plus que virtuel.

P.S.

Editions de l’amourier 2001 - 125 pages - 15,10€ - ISBN : 2911718550
Commander ce livre sur le site de l’éditeur




Source - http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=233 -