source - http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=1161 -



Le projet POL - Les sons
Robert Bober - On ne peut plus dormir tranquille quand on a une fois ouvert les yeux

17 février 2018

Après avoir emmené sa mère voir Jules et Jim, un jeune homme, Bernard, l’entend lui raconter son histoire : elle aussi a aimé deux hommes, et elle les a épousés tous les deux, et ils ont disparu tous les deux en lui laissant chacun un fils - Bernard et son frère.

A partir de ce moment-là, la vie de Bernard s’enchaîne en une suite de moments qui semblent liés au hasard, mais ne le sont pas, des moments de vie et d’émotion, auxquels chaque geste, chaque photo, chaque rencontre, chaque film (de Max Ophüls aux Marx Brothers) chaque histoire (et il y en a beaucoup, tout au long du livre) donne un peu plus de sens, un peu plus d’épaisseur, un peu plus de direction, que ça se passe rue Oberkampf, à Przytyk, à New York, au Père-Lachaise, au Cirque Bouglione ou au camp de Gurs, ou dans un café de Belleville.

Pour écouter un extrait, cliquez sur la couverture du livre.




Source - http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=1161 -