logo Winckler’s Webzine
Le site personnel de Martin Winckler
logo

 Sommaire | Edito | In italiano | Courriers et contributions | Contraception et gynécologie | Radio et télévision | Lectures | Mes Bouquins | Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... | WebTV | Être un(e) adulte autiste...
Recherche


Juste après dresseuse d’ours - par Jaddo
A propos de Martin Winckler
-Bibliographie de Martin Winckler/Books by Martin Winckler
-"Martin Winckler/Marc Zaffran" : la FAQ
-" Pourquoi votre site d’informations médicales est-il gratuit ? "
-Portrait de Martin Winckler
Suite...
A propos de ce site web et de ses auteurs
-Soutenons les libraires
-L’usage de la parole - politique du « Winckler’s Webzine »
-Charte de ce site et de son contenu médical (Informations légales)
-Crédits
Suite...
Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... >
La médecine, les patients, les soignants

[ Pour écrire à Martin Winckler, concernant des sujets médicaux, cliquer ICI



LES MEDECINS NE SONT PAS SEULEMENT FAINEANTS, ILS SONT CONS AUSSI …
par Bruno Schnebert, cardiologue de famille - 10 août 2005

Depuis un mois nous [les médecins] appliquons les nouvelles cotations et les nouvelles dénominations des actes de la sécurité sociale, je me demande pourquoi les médecins râlent, c’est pourtant simple :

Quand je vois un patient pour une consultation cardiologique spécifique , adressé par son médecin traitant, je cote : CSC + MCC et je télétransmets MTO + CSC + MCC, si je fais une feuille de soin j’écris CSC + MCC et j’écris le nom du médecin traitant. Bon…

 suite

 
"Ce n’est pas le DIU qui perfore, c’est le médecin !" (et certains médecins mériteraient un procès...)
par Martin Winckler et Salomé Viviana - 5 juin 2005

Les médecins ne sont pas des robots. Lorsqu’ils font un geste technique, des incidents ou des accidents peuvent se produire. C’est humain. Ce qui est inexcusable, c’est de cacher son erreur, de la nier, de la passer sous silence et de la faire payer à celui ou celle qui l’a subie. Voici un exemple assez criant - d’erreurs professionnelles, de mauvaise foi et de manipulation...

Martin Winckler


Je souhaiterais avoir votre avis sur ce qui m’est arrivé dernièrement. En effet, j’ai beaucoup de difficultés à obtenir des informations à ce sujet, et, bien que je comprenne la solidarité médicale et le quasi -mutisme caractéristique de la profession (les médecins ne sont pas des "professeurs), je voudrais comprendre et protéger mes intérêts présents et à venir.

 suite

 
Les généralistes sont-ils vraiment des paresseux ?
par Christian Lehmann, Claude Bronner, Jean-Paul Hamon, Hélène Baudry, Martin Winckler - 31 mars 2005

La saturation des urgences hospitalières amène l’urgentiste Patrick Pelloux à tenter de désigner comme boucs émissaires commodes les médecins généralistes qui se "désengageraient de la permanence des soins".
La réalité est qu’aucun médecin généraliste ne se désengage de la permanence des soins, que chacun d’eux l’assume, en moyenne, pendant 55 heures hebdomadaires.

 suite

 
Déclaration de choix du médecin traitant : ne signez pas... avant d’avoir vraiment tout lu !!!!
par Dominique Dupagne - 21 mars 2005

Vous avez peut-être reçu un formulaire vous incitant à choisir un médecin traitant, et à lui faire apposer sa signature et son tampon dans la case indiquée.
Il vaudrait mieux que vous réfléchissiez à deux fois avant de signer. Dominique Dupagne, médecin généraliste nous explique comment cette nouvelle procédure est... lourde de conséquences pour la divulgation de votre dossier médical ! POur lire l’article, cliquez sur ce lien

 suite

 
La circulaire du 2 février 2005 relative à la laïcité dans les établissements de santé est illégale !!!
par Salomé Viviana - 11 mars 2005

Moins d’un an après la loi sur le port de signes religieux dans les
établissements scolaires publics, le ministère de la santé a publié
une circulaire relative à la laïcité dans les établissements de santé.
Si cette circulaire contient des rappels utiles des principes de
neutralité du personnel soignant, de non discrimination et d’égalité
de traitement des patients, elle limite le choix, par
le malade, de son praticien de manière totalement illégale.

 suite

 
"Filles Distilbène" : allez, Douste ! Sors ton stylo !
une signature qui se fait attendre... - 10 mars 2005

Cela fait presque 60 ans que le Distilbène empoisonne des vies !

Jusqu’à l’année dernière l’Etat Français a fermé les yeux sur les femmes qui ont été soumises in utéro à ce médicament, et qui aujourd’hui souffrent de sa prescription inconsidérée dans notre pays, pendant encore 7 ans après avoir été interdit au Canada, aux Etats-Unis au Royaume-Uni et dans les pays scandinaves.

 suite

 
Les effets pervers de la réforme de l’assurance-maladie
un article du "Monde" - 26 février 2005

LE MONDE | 24.02.05
Les tarifs de consultation de huit spécialités augmentent le 1er mars. D’autres suivront le 1er mai et le 1er juillet. En cas de succès du plan Douste-Blazy, ces augmentations pourraient creuser le déficit de la Sécurité sociale. Les ménages verront croître la part des dépenses restant à leur charge.
Le "succès" de la réforme de l’assurance-maladie menace-t-il de se retourner contre ses auteurs ? Peut-il creuser le déficit de la Sécurité sociale au lieu de le réduire ? Et renchérir très sensiblement le coût des soins pour les patients ? C’est possible et, dans certains cas, vraisemblable.

Le "succès" de la réforme de l’assurance-maladie menace-t-il de se retourner contre ses auteurs ? Peut-il creuser le déficit de la Sécurité sociale au lieu de le réduire ? Et renchérir très sensiblement le coût des soins pour les patients ? C’est possible et, dans certains cas, vraisemblable.
Le "succès" de la réforme de l’assurance-maladie menace-t-il de se retourner contre ses auteurs ? Peut-il creuser le déficit de la Sécurité sociale au lieu de le réduire ? Et renchérir très sensiblement le coût des soins pour les patients ? C’est possible et, dans certains cas, vraisemblable.

 suite

 
Un médecin, ça vit !
par Tony Lambert, Généraliste - 20 février 2005

Je travaille dans le Pas-de-Calais, au "coeur" du bassin minier, où la densité des médecins généralistes est une des plus faibles malgré un nombre absolu assez élevé...

 suite

 
Opinion unique, arrogance et tutti quanti
par J-F G et Martin Winckler - 1er février 2005

De temps à autre, des confrères m’écrivent pour me faire part de leur désaccord avec le ton que j’emploie. Je leur réponds, et comme ce site est un site de dialogue et d’échange, je publie la correspondance. En voici une toute récente.

MW


 suite

 
Pourquoi tant de gynécologues français (hommes et femmes) sont-ils/elles si obtus(es) ?
28 janvier 2005

Le courrier sur la contraception (et en particulier sur le comportement des médecins à ce sujet) est quasi-quotidien dans ma boîte à lettres. Deux messages récents m’ont paru synthétiser assez exactement l’irritation des femmes (et de leurs compagnons) et leurs interrogations au sujet du comportement des gynécologues. Les voici, suivis de mon point de vue sur le sujet.

NB : Légendes des illustrations : en tête d’article, un Mirena (DIU hormonal) dans une main (taille réelle). Si vous passez votre souris sur l’image, vous verrez un DIU au cuivre en place dans l’utérus. Les DIU au cuivre font la même taille que le Mirena. Ils tiennent dans la main, eux aussi. Ils sont souples, et ne peuvent absolument pas traumatiser (ou "perforer") un utérus. Comme le disait Lippes, un des inventeurs du DIU : "Ce n’est pas le DIU qui perfore, c’est le médecin !!!"

 suite

 

Les autres articles : 1-10 | 11-20 | 21-30 | 31-40 | 41-50 | 51-60 | 61-67

RSS - Plan du site  - Site conçu avec SPIP  - Espace Privé